Cours particuliers et collectifs, stages et spectacles de danse + couverture photographique d'évènements (mariages, défilés, galas...)
*PROGRAMME*
Cours/Soirées
(à Strasbourg)
Stages/Séjours
(France/étranger)
Album souvenirs
(depuis 1997)
***PROFESSEURS***
Collège Swing
***SPECTACLE***
Cie Abon'Danse
***PHOTOGRAPHE***
(évènementiel/mariage)
*BOUTIQUE*
***CONTACT***
La musique de valse


L'institutionnalisation de la valse par la musique : les Strauss

Au retour de sa longue tournée européenne qui l'a tant affaibli, Strauss espère se rétablir rapidement. L'empereur Ferdinand, ayant pris quelque ombrage du succès de Strauss à Londres, a nommé Philippe Fahrbach, un mucicien de vingt-trois ans, issu de l'orchestre de Strauss, au poste de dirigeant des bals impériaux. Il a demandé à Lanner de composer la musique de son couronnement comme roi de lombardie en 1838... Strauss paye son succès européen du risque de perdre sa réputation à Vienne même. Il cherche à réaffiremer sa présence, dirige un bal à l'ambassade de Russie. Mais après l'entracte, il s'effondre. Les médecins sont pessimistes. Strauss met quatre mois à se rétablir. Pendand ce temps, Vienne voit surgir de nouveaux talents. Y compris dans la famille du musicien. Un jour, Johan Strauss entend son fils aîné jourer du violon alors qu'il le destine aux affaires. Il est très mécontent. Mais Anna, consciencieusement, pendant l'absence du père, a encouragé le fils à suivre les traces du maître. Johann junior, qu'elle appelle affectueusement "Schani", a pris des leçons auprès d'un musicien de son père. Comme Joseph et Edouard, ses petits frères. Anna se venge ainsi des infidélités de son mari [...]. Anna Strauss veut voir son fils aîné composer des valses et s'efforcer de ravir à sonpère la faveur des viennois.

Extraits du livre de Remi Hess - La Valse - aux éditions Métailié

La valse universelle

Dans les années 1860, l'influence des Strauss dépasse nettement les frontières de l'Autriche. Les tournées du père à Berlin, Paris ou Londres, la reconnaissance de Berlioz et de la critique internationale ont fait exister Vienne dans toute l'Europe sur le terrain de la musique de valse. Cela ne signifie pas qu'il n'y ait pas ailleurs des compositeurs de valses. Bien au contraire. Mais à Paris, par exemple, ils restent des artisans. Ce ne sont pas des producteurs liés à des éditeurs comme sont les Strauss. Ils continuent à composer des airs qui n'ont d'autre ambition que de plaire aux danseurs plutôt qu'aux orchestres. Du coup, ils n'ont pas cette stratégie d'accumulation et de diffusion de la musique semblable à ce qui se fait à Vienne visant explicitement l'inscription dans l'histoire. Qui se souvient aujourd'hui de chefs d'orchestre et compositeurs comme Jullien, Tolbecque, Auber ou Métra ? La muisicologie française étant d'ailleurs moins développée que celle de Vienne, le Français d'aujourd'hui a oublié qu'il possède un patrimoine en musique de danse.

Extrait du livre de Remi Hess - La Valse - aux éditions Métailié

© Copyright 2001 - Collège Swing - p.412
____________________________________
Haut de page
Haut de page
__________________
__________________
Page suivanteSens
de la visite

__________________