Cours particuliers et collectifs, stages et spectacles de danse + couverture photographique d'évènements (mariages, défilés, galas...)
*PROGRAMME*
Cours/Soirées
(à Strasbourg)
Stages/Séjours
(France/étranger)
Album souvenirs
(depuis 1997)
***PROFESSEURS***
Collège Swing
***SPECTACLE***
Cie Abon'Danse
***PHOTOGRAPHE***
(évènementiel/mariage)
*BOUTIQUE*
***CONTACT***
* Histoire du tango argentin

Aux origines du Tango, il y d'abord une danse liturgique venue d'afrique noire appelée Xango (comme la Calenda, le Candomblé, la Chicha, la Bamboula ou la Samba). Cette danse dérive du dieu du fer et de la guerre dans la mythologie yoruba (peuple d'Afrique occidentale établi aujourd'hui au sud-ouest du Nigeria, au Bénin et au Togo). Déportés en masse dans le sillage de la colonisation fondée sur le système esclavagiste, avant d'être exterminés en Argentine, les noirs imposèrent vers 1870 leurs rythmes musicaux à ce qui allait aussi devenir le Tango. Dans la structure du Tango, il y a aussi un rythme d'Afrique du Nord sur lequel les Maures interprétaient une danse particulièrement sensuelle. Transportée en Espagne par les conquérants arabes, cette danse fut jugée indécente et fut interdite dans les états catholiques. A partir du XVième siècle, ce style musical fut perpétué par les bohémiens avant d'accompagner les immigrants espagnols en Amérique. Cette rythmique binaire et syncopée appelée Habanera à Cuba se retrouve dans le Tango Argentin. On convient que le Tango est né en 1898 à Buenos Aires (du nom de la Vierge du Bon Air, patronne des marins de Séville) et de Montevidéo.

Tango

A la fin du siècle dernier, l'Argentine, n'était peuplée que d'un million six cent mille habitants et avait de ce fait grand besoin de monde. Le gouvernement promettait aux immigrants du travail et même de la terre. Autant de rêve et d'espoir pour ces milliers d'Européens qui tentèrent l'aventure dans ce nouvel eldorado. Les gens qui arrivaient avaient tous le même rêve : un morceau de terre, bien à eux. Mais il fallut déchanter, une centaine de familles argentines s'étaient déjà partagées toute la terre. A part des travaux de saisonniers à la récolte ou de manutention sur les docks du port de Buenos Aires, ils ne trouvèrent pas grand chose. C'est là, dans les bas fonds de Buenos Aires, que le Tango naquit, en 1898, issu d'un métissage de rythmes africains et latins. A travers la danse, il permettait aux personnes des milieux populaires d'extérioriser et d'oublier les réalités quotidiennes très dures à cette époque.

A ses débuts, le Tango était surtout joué dans les bouges du port de Buenos Aires. Ce furent les marins qui ramenèrent le Tango en Europe, et qui le propagèrent de port en port. Découvert en 1910 à Paris, il fit fureur dans les salons à la mode, mais jugé indécent, il est mis à l'index par l'archevêque de Paris. En Europe, le Tango s'est très vite différencié de l'interprétation argentine qui reste marquée par la tristesse et la sensualité latine.

© Copyright 2001 - Collège Swing - p.451
____________________________________
Haut de page
Haut de page
__________________
__________________
Page suivanteSens
de la visite

__________________